Pilotage et développement externalisé.

By 31 août 2016Actualités
gestion de projet

Pilotage et développement externalisé.

Comment ça marche et quels sont les avantages pour l’entreprise ?

Le principe du pilotage de projet externalisé consiste à utiliser une ressource extérieure à l’entreprise pour un développement d’une idée, d’un concept, d’un projet à court ou moyen terme.

Avant toutes choses, il est important de rappeler quelques règles et postures à adopter entre l’entreprise et la ressource extérieure.

Confiance et bienveillance, expertise et professionnalisme, confidentialité, définition claire et précise du contenu et des enjeux de la mission.

Phase 1.

Un rendez-vous préalable est indispensable pour s’assurer que les souhaits et enjeux exprimés par le directeur d’entreprise sont compatibles avec les ressources disponibles par le chargé de mission.

Par la suite, le chargé de mission rédigera un pré-audit offert à l’entreprise qui permet de réécrire de façon formelle les enjeux de la mission, la façon de les atteindre et son coût.

Un second rendez-vous permet une lecture commune du pré-audit, de son ajustement si besoin et de sa négociation financière.

Bien entendu, les collaborateurs sont informés de la présence du chargé de mission et seront impliqués au fur et à mesure du déroulement de la mission.

Phase 2.

La mission commence.

L’intérêt d’un pilotage  et développement de projet externalisé est de mobiliser au minimum l’entreprise tout en faisant avancer une idée, un concept, un développement puis de l’insérer dans l’activité quotidienne de l’entreprise en douceur.

Il permet aussi de limiter les risques d’échecs en passant en revue l’ensemble des menaces ou faiblesses liées au projet.

Il met en avant les opportunités et forces du projet afin d’augmenter ses chances de réussites.

Le chargé de mission passera en revue de nombreux aspects liés au projet :

Les aspects normatifs et réglementaires, l’analyse de l’existant, les attentes du marché, les verrous technologiques, réglementaires et sociaux, le plan d’affaire et sa viabilité économique, les notions de propriété industrielle et commerciale, les aspects marketing et de commercialisation, etc.

Comme vous pouvez le constater, tout est mis en place pour diminuer le risque d’échec, augmenter les chances de succès tout en maitrisant le planning et les dépenses liées au développement du projet.